Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 février 2009 7 15 /02 /février /2009 15:28

Prenons l'Idée de téléphone portable : si elle existe là, quelque part, le portable "réel" doit en être une copie inaboutie et imparfaite, mais qui tient tout de même de l'Idée de portable; que serait cette Idée? Appareil qui permet la communication vocale à distance et l'envoi de messages écrits. Pour ses débuts. Mais avec les progrès de la technologie, le portable aussi "évolue". Maintenant il permet la communication visuelle, l'envoi de mails ou photos. Pendant cette évolution, que fait l'Idée du portable? Change-t-elle? Se modifie-t-elle? Si elle était fixe, elle contredirait la réalité des faits et ne pourrait plus être la représentation parfaite de l'objet réel mais seulement son image imparfaite. Si elle est en devenir, c'est qu'elle ne peut pas exister avant que la chose représentée existe...Il apparît donc que ce n'est pas l'objet qui est la représentation de l'Idée mais bien l'Idée qui représente l'objet avec toutes ses particularités et aussi avec ses évolutions possibles ou déjà existantes. L'idée d'une essence des objets devient ainsi difficilement concevable non pas parce que les objets ne naîtraient pas de l'idée, mais parce que l'idée change avec les objets. Comment croire alors qu'il y aurait un monde des Idées, un monde immuable, parfait, éternel etc?

 

Cristi Barbulescu

Partager cet article

Repost 0
Published by revolutie - dans Pensées éparses
commenter cet article

commentaires

c'est encore oim 17/02/2009 18:57

Définissons les idées platoniques, par des idées sans intérêts, mais qui contribue ou non à l'être humain, à travers trois domaines : l'art , la religion, et bien sûr la sacrosainte philosophie.
Le point commun entre ces différents domaines, est que les idées émises, dans ces derniers, possèdent un auteur d'idées, mais pas de propriétaires, contrairement au domaine de la technologie, ou là des brevets sont déposés...
>> Imaginez Platon demandant de l'argent à chaque fois qu'une personne obtient une idée "platonique"....
A partir de là, je crois que ces idées platoniques appartiennent à tout le monde mais sont individuelles, car chacun possède sa perception de la religion, de l'art, et de la philosophie, car il n'y à pas d' objectif commun.
Ces idées sont difficilement imposables aux autres ( et c'est pour ces raisons que leurs auteurs ont tués ou ont été tués ).
Pour finir elles peuvent être soit parfaite et accomplie, car elles avaient une finalité :D ( une oeuvre d'art ) ou en continuel devenir ( religion, philosophie >> ETRE UNE OEUVRE, EN QUELQUE SORTE ).

revolutie 17/02/2009 15:37

il s'agissait des Idées platoniciennes en fait, c'est vrai que j'aurais du préciser...ces Idées dont les choses ou les êtres ne sont que le reflet imparfait et dégradé. ces Idées qui souvent n'ont aucun sens précis mais au nom desquelles (incluons la religion ici) beaucoup d'êtres ont péri
le portable n'est certes pas un exemple hautement philosophique :-p mais je l'ai pris parce qu'il est simple et parce que j'aime bien les portables (mais ne les idéalise pas)

tu va pas être décu...... 17/02/2009 15:20

Dans un premier temps, je souhaite souligner que le fait de prendre comme exemple un objet ( téléphone portable ) afin d'illustrer cette invitation à la réflexion, réduit, selon mes critères, le "champ d'activité". En effet, je pense qu'il est bon de rappeler les définitions du mot "idée" et je crois qu'ici, celle qui s'accorderait le plus avec la question posée est : conception intellectuelle. Cela peut concerné aussi bien, un objet, un courant politique, une initiative technologique....
Dans un second temps, je crois que l'on pourrait obtenir une idée parfaite, si elle permet d'atteindre un objectif précis. Dans le cas des téléphones portables, je crois que c'est une idée qui est en continuel devenir, si l'on prend comme objectif de répondre à un besoin qui est sans cesse en mouvement. Si j'ai uniquement besoin d'un téléphone portable qui fasse uniquement téléphone portable, l'idée sera parfaite et accomplie.