Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 juillet 2011 2 12 /07 /juillet /2011 12:49

Le processus de la pensée vraie, de la vraie pensée ou de la pensée libre ne commence qu'au moment où on remet en cause ce processus même

 

  • on ne pense vraiment qu'après s'être demandé « pourquoi ? » ; et, plus amplement, quand on interroge le sens, l'origine ou la cause de notre pensée

  • je vois un Arabe casser une vitre de voiture et il est possible que la première pensée qui me vienne à l'esprit soit « forcément, encore un Arabe » ; cette pensée n'en est pas vraiment une : elle est une « impulsion » psychique, une réaction instinctive mais en aucun cas une « vraie » pensée. Cette suite de mots « forcément, encore un Arabe » n'est pas consciemment choisie parmi plusieurs suites possibles mais elle s'impose à nous. Elle vient d'on ne sait où (ces expressions et « pensées » sont véhiculées par la société, nous les avons entendues dans des circonstances semblables et sommes soumis à leur apparition) et ne nous laisse pas la possibilité de décider de sa venue. En ce sens, et quand nous nous arrêtons là, nous ne pensons pas mais sommes pensés ; nous sommes le simple véhicule d'expressions inventées et propagées par d'autres. A ce moment-là, notre liberté de pensée est inexistante. La vraie pensée ne commencera qu'au moment où nous interrogerons cette expression toute faite et lui donnerons et trouverons des explications élargies.

  • pour penser il faut chercher l'origine des expressions qui nous traversent l'esprit

Cristi Barbulescu

Repost 0
Published by Cristi Barbulescu - dans Pensées éparses
commenter cet article
15 décembre 2010 3 15 /12 /décembre /2010 10:52

"L'avenir pour moi n'a plus de rêves, mais les jours d'autrefois se représentent comme baignés d'une vapeur d'or. Sur ce fond lumineux où de chers fantômes me touchent les bras, la figure qui se détache le plus splendidement, c'est la vôtre, oui la vôtre!" dernière lettre de Flaubert à Elisa Schésinger d'octobre 1872 (Flaubert mourra 8 ans plus tard)

 

Qu'y a-t-il de pire que d'arriver à la fin de sa vie et se dire que nous avons raté notre bonheur? Cette femme qu'il avait aimée toute sa vie n'a jamais eu une vraie relation de couple avec lui. Flaubert a raté (était-ce par trop peu de courage?) la femme de sa vie qui, elle, a continué une relation qui ne la satisfaisait pas vraiment. Qu'y a-t-il de pire que de regarder son passé et avoir le remord suprême : j'aurais dû oser le bonheur de l'amour ? Rien, rien n'est pire. Il faut apprendre à vivre pleinement, sans peur, sans remords. Il faut faire les choses quand nous avons l'occasion de les faire puisque les occasions ne se présentent pas quand nous le voulons. Un des plus grands principes de sagesse, "carpe diem", cueille le jour, doit être appliqué : c'est aujourd'hui que nous vivons, pas hier, pas demain, aujourd'hui. Hier n'est plus et demain ne sera peut-être pas. Le seul moment propice au bonheur est le moment présent (d'ailleurs, si nous regardons l'autre sens du mot "présent" qui est "cadeau" nous comprendrons mieux pourquoi). Il faut finir sa vie en se disant, comme Musset, "J'ai souffert souvent, je me suis trompé quelquefois, mais j'ai aimé. C'est moi qui ai vécu, et non pas un être factice créé par mon orgueil et mon ennui."

 

L'important n'est pas tant d'être heureux que de ressentir. Il faut vivre pour ressentir, vivre pour aller au fond des choses et ne pas se contenter de banalité et de superficialité. Vivre et non survivre.

 

Cristi Barbulescu

 

Repost 0
Published by revolutie - dans Pensées éparses
commenter cet article
5 septembre 2010 7 05 /09 /septembre /2010 19:38

Il arrive un moment dans la vie d'un homme où il doit choisir de mettre fin à l'échange de sa dignité contre un peu de tendresse et d'attention. Il arrive un moment où l'indifférence doit être prise comme un mépris extrême et où les tentatives unilatérales de déchiffrement des énigmes doivent cesser. Spinoza disait « Ne pas railler, ne pas déplorer, ne pas maudire, mais comprendre. » Mais pour comprendre il est besoin de la présence de l'objet que nous voulons comprendre. L'analyse et la compréhension ne peuvent se faire en l'absence de l'objet lui-même car la réflexion finit par tourner en rond. Sans objet, pas de compréhension possible.

 

 

Et il arrive un moment où le désir même de comprendre doit être anéanti. Face à l'indifférence, l'attention serait un rabaissement. Face à l'indifférence, la demande serait un déshonneur. Quand un homme est confronté à l'indifférence méprisante de ceux qu'il croyait proches et bienveillants, tout ce qu'il lui reste c'est sa dignité. Mais il perdra cette dernière s'il ne sait regarder droit devant sans jamais retourner la tête. Essayer de comprendre, d'expliquer, d'excuser, de pardonner sont des actes nobles. Mais, confrontées à l'indifférence silencieuse, ces qualités deviennent des humiliations qu'on s'inflige à soi-même. Face à l'indifférence silencieuse, chaque attention est un outrage à sa propre dignité. Il ne s'agit certes pas de devenir froid et indifférent au monde, surtout pas. Il s'agit seulement d'offrir ce qu'on reçoit, de donner à chacun ce qu'il demande et ce qu'il mérite. C'est cela la justice, non ? On s'humilie trop souvent pour un regard, pour une parole. On met nos deux genoux à terre pour une caresse. Mais celui qui fait de notre rabaissement la condition de son attention n'a en fait rien à nous offrir. Et rien de ce qu'il nous offrira ne nous conviendra réellement. Notre dignité est notre bien le plus précieux. Ceux qui nous la demandent en échange de leur attention sont nos ennemis et en aucun cas nos amis. Ceux-là ne nous respectent pas et nous n'avons que faire de leur attention intéressée. Leur sollicitude est conditionnée par l'intérêt qu'ils y trouvent, autant dire qu'ils n'ont pas compris le sens de la sollicitude. Pour eux, le respect est un échange et non un devoir. Ceux-là font peu de choses gratuitement, la plupart du temps leurs actions étant motivées par une attente personnelle voire égoïste. Ce genre de personnes profite de notre souci moral pour en tirer des bénéfices personnels. Et c'est souvent devant ce genre de personne inattentive, indélicate et sans sollicitude que nous nous prosternons pour obtenir une caresse et de l'attention. Nous troquons notre dignité pour nous sentir moins seuls. Mais ne sommes nous d'autant plus seuls que nous côtoyons des personnes qui diffèrent trop de nous ?

 

Rester digne et regarder droit devant nous permet de nous consacrer à des choses plus importantes et à des personnes qui savent apprécier notre sollicitude. Il ne sert à rien de donner à boire à quelqu'un qui a faim. C'est pourtant ce que nous faisons quand nous voulons compenser l'indifférence des autres par notre sollicitude. Et nous oublions et ignorons par là-même ceux qui ont faim et qui nous attendent impatiemment.

 

Apprenons à poser notre regard sur les choses qui y sont sensibles. Apprenons à parler aux oreilles qui nous écoutent. Apprenons à vivre avec ceux qui nous respectent et à oublier ceux qui nous manquent de respect.

 

Notre dignité n'est pas à vendre.

 

Force et honneur !

Repost 0
Published by revolutie - dans Pensées éparses
commenter cet article
16 juillet 2010 5 16 /07 /juillet /2010 13:56

Soit la vie et l'éternité coexistent, c'est à dire ont des existences parallèles, soit l'existence de l'éternité est annulée par celle de la vie


Si l'éternité existe et que la vie y est comprise, comment envisager du fini dans l'infini, du temporel dans l'éternel? L'apparition de la vie n'a-t-elle pas brisé la possibilité d'existence de l'éternité? On ne peut parler d'éternité ni avant l'apparition de la vie (car l'éternité aurait ainsi une fin provoquée par cette apparition) ni après la disparition de la vie (car l'éternité aurait alors un début provoqué par cette disparition).


Ce qui est sûr c'est que la vie existe. Mais l'éternité...Alors faisons attention de ne pas donner plus d'importance à une éternité possible et ainsi négliger une vie indubitable.

Repost 0
Published by revolutie - dans Pensées éparses
commenter cet article
13 juin 2010 7 13 /06 /juin /2010 15:39

Les hommes ne sont certes pas responsables de tout ce qu'il leur arrive dans leur vie. Pourtant, suivant notre caractère, nous attirons ou éloignons certaines choses (directement ou indirectement). Si je suis disposé à la médisance, ceux, qui, comme moi, aiment passer leur temps à dénigrer les autres, viendront me voir car ils trouveront en moi un reflet et une approbation. Par contre, s'ils savent que je me refuse à ce jeu, ils m'éviteront. De même, mentir, tricher, manquer de respect et de discrétion sont des actions propres à m'attirer l'opprobre et donc à éloigner les autres, provoquant par là-même ma solitude. De cette solitude naîtra la haine et la peur de l'autre qui ne feront qu'augmenter ma propension au mensonge, à la tricherie, à l'irrespect etc. Cercle vicieux classique.


L'univers ne s'acharne pas sur nous, il ne nous en veut pas particulièrement. Il est vrai que le hasard fait que des fois certains aient beaucoup trop de problèmes tandis que d'autres en sont épargnés. Mais cette « chance » que certains ont est souvent le résultat d'actions que nous ignorons. Par exemple, si en France nous avons tant bien que mal la liberté d'expression ce n'est pas par un heureux hasard mais grâce aux luttes incessantes de ceux qui ont vécu avant nous.


Il n'y a là rien de mystique ni de bien compliqué : souvent nous recevons ce que nous renvoyons (certains esprits contradictoires diront que nous renvoyons ce que nous recevons et ils n'auront pas tort mais le cercle vicieux doit cesser). Rappelons-nous cette fable de l'enfant qui, dans les montagnes, croyait entendre des voix qui répétaient ce qu'il disait, et qui se sont mises à l'insulter...Jusqu'au jour où, son grand-père comprenant qu'il ne s'agissait là que de l'écho, demanda à l'enfant de crier poliment « bonjour, je suis votre ami ». Quelle ne fut pas sa joie quand il entendit plusieurs personnes affirmer qu'elles aussi étaient ses amies!


La société reflète l'homme qui la créé.


Repost 0
Published by revolutie - dans Pensées éparses
commenter cet article
29 avril 2010 4 29 /04 /avril /2010 18:02


J'ai rédigé une petite lettre qui m'a permis quand même de ne plus recevoir des offres de prêt forcément avantageuses pour moi, d'après leurs dires...Je la laisse, en toute modestie, à votre disposition...

 

 

 

Madame, Monsieur

 

 

Je suis profondément et sincèrement touché par l'attention constante et réitérée que vous portez à ma situation financière. Pour vous éviter des inquiétudes répétées et inutiles, je vous informe que ma situation est largement acceptable. Aussi, je me vois malheureusement obligé de refuser vos offres de soutien et d'amélioration de ma condition...


Mais sachez malgré tout que si le besoin se présentait, je n'hésiterais que très peu à faire appel à votre aide complètement désintéressée et altruiste. Jusque là je garde dans mon cœur la satisfaction consolable et hautement rassurante de savoir que des personnes essentiellement charitables sont là à veiller sur ma vie financière.


De plus, comme je sais que vous vous sentez au moins autant concernés que moi par la situation désastreuse dans laquelle se trouvent les forêts (situation due en large partie au papier utilisé dans l'Occident pour de la publicité inutile, manipulatrice, agressive et mensongère) vous me ferez plaisir de ne plus m'envoyer vos propositions sans que la demande émane de ma part.


Avec toute la considération que je porte à vos actions et manières, je vous prie Madame, Monsieur etc.

Repost 0
Published by revolutie - dans Pensées éparses
commenter cet article
15 décembre 2009 2 15 /12 /décembre /2009 11:25

soit la vie et l'éternité coexistent, c'est à dire ont des existences parallèles (si on peut parler ainsi de l'éternité), soit l'existence de l'éternité est annulée par celle de la vie :


- si l'éternité existe et que la vie y est comprise, comment imaginer du fini dans l'infini, du temporel dans l'éternel? l'apparition de la vie n'a-t-elle pas brisé la possibilité d'existence de l'éternité? on ne peut pas parler d'éternité avant le début de la vie, car l'éternité aurait alors une fin, provoquée par l'apparition de la vie. mais on ne peut pas non plus parler d'éternité après la fin de la vie, car dans ce cas l'éternité aurait un début, ce qui est absurde
- quant à la coexistence de la vie (qui est de l'ordre du temporel donc) et de l'éternité (qui est de l'ordre de l'intemporel), comment la concevoir? l'une et l'autre ne peuvent pas exister au même moment car elles s'annulent réciproquement. nous savons que la vie existe, est-ce donc une preuve de l'inexistence de l'éternité? et si vraiment l'éternité existe, elle ne peut pas être de ce monde
Repost 0
Published by revolutie - dans Pensées éparses
commenter cet article
29 novembre 2009 7 29 /11 /novembre /2009 09:27

Inventé par le Mégarique Eubulide de Milet, ce sophisme est si connu qu'on l'appelle simplement le chauve.

On arrache un cheveu à la tête d'un homme. Celui-ci est-il devenu chauve? Bien sûr que non. Enhardi, on arrache donc un deuxième cheveu. Cela ne suffit pas davantage à rendre chauve le bonhomme. Puis un troisième cheveu est arraché, et ainsi de suite, dans une espèce de progression sauvage ignorant tout frein moral. A partir de quel moment peut-on dire que le type est devenu chauve? S'il faut attendre le dernier cheveu, alors personne n'est réellement chauve (il reste toujours quelque herbe folle sur la tête des plus systématiquement dégarnis). Mais, d'un autre côté, si l'on est chauve malgré quelques cheveux restants, quel est au juste le cheveu (son rang dans la série) qui permet d'établir la distinction entre le chauve et le chevelu? Si l'on dit par exemple qu'avec 25 cheveux on est chevelu, mais qu'avec 24 on est chauve, alors un seul cheveu (le 25ème d'après notre exemple) arraché suffirait à rendre chauve. Mais on entre alors dans une contradiction car, jusqu'à présent (c'est-à-dire lorsqu'on a entrepris ce travail assez fastidieux et passablement cruel d'arracher les cheveux), on avait reconnu qu'un seul cheveu ne changeait en rien l'état de la tête.

Le sophisme du chauve, qui semblera particulièrement tiré par les cheveux à plus d'un bénévole, met aussi en évidence la rupture et même l'étrangeté qui existent entre le vocabulaire de la quantité (un, deux, trois...) et celui de la qualité (grand, petit, chauve, pas chauve). Dans la vie quotidienne, nous désignons par des mots simples des évidences sensibles telles que : un tel est grand, celui-là est chauve. Nous serions évidemment bien en peine de fixer la limite exacte qui à nos yeux sépare le grand du petit et le chauve du pas chauve. Pourtant, cette limite doit bien exister.


Christian Godin
Repost 0
Published by revolutie - dans Pensées éparses
commenter cet article
14 octobre 2009 3 14 /10 /octobre /2009 11:04
Les hommes ont tout perfectionné, sauf les hommes.

Proverbe américain


Moins on a de vrais problèmes, plus on en a de faux.
Paul Carvel


L’indépendance, ce n’est pas une récompense, c’est une responsabilité.
Pierre Bourgault


Mon Dieu, que votre volonté soit fête!
Frédéric Dard


Le monde du partage devra remplacer le partage du monde.
Claude Lelouch


Le chemin se construit en marchant.
Antonio Machado


Les enfants trouvent tout d'un rien, les hommes ne trouvent rien dans tout.
Giacomo Leopardi


Tous les voyages commencent chez soi.
Allan Gurganus


La nécessité est la mère de l’invention.
Platon


Ce qui noie quelqu'un, ce n'est pas le plongeon, mais le fait de rester sous l'eau.
Paulo Coelho


On vit avec nos défauts comment on vit avec notre odeur : nous on ne la sent plus et elle ne dérange que les autres.


Si élevé que soit l'arbre, ses feuilles tombent toujours à terre.
Proverbe chinois


On n'aime que ce qu'on ne possède pas tout entier.
Marcel Proust


Je travaille à être heureux: c'est le plus beau des métiers.
Roland de Lassus


Si un arc-en-ciel dure un quart d'heure, on ne le regarde plus.
Goethe

L'arbre est deux fois plus utile que les fruits.
Cicéron

Si l'homme descend du singe, il peut aussi y remonter.
Buster Keaton


Qui parle sème; qui écoute récolte.
Pythagore


Une chose ne vaut que par l'importance qu'on lui donne.
André Gide


Ce n'est pas tant d'être riche qui fait le bonheur, c'est de le devenir.
Stendhal


Faites que le rêve dévore votre vie afin que la vie ne dévore pas votre rêve.
Antoine de Saint-Exupéry


Choisir, c'est se priver du reste.
André Gide


On s'étonne trop de ce qu'on voit rarement et pas assez de ce qu'on voit tous les jours. Madame de Genlis


Si vous voulez que vos rêves se réalisent, ne dormez-pas.
Proverbe juif


On ne trouve de bon dans la vie que ce qui la fait oublier.
Madame de Staël


Il n'y a pas de lumière sans ombre.
Louis Aragon


Ce qui embellit le désert c’est qu’il cache un puits quelque part…
Antoine de Saint-Exupéry


Un remords vaut mieux qu'une hésitation qui se prolonge.
Henry de Montherlant


C'est le temps que tu as perdu pour ta rose qui fait ta rose si importante.


Tout est trop cher quand on n’en a pas besoin.
James Joyce


L'avenir est quelque chose qui se surmonte. On ne subit pas l'avenir, on le fait.
Georges Bernanos


Le bonheur qu'on veut avoir gâte celui qu'on a déjà.
Jacques Deval


Celui qui n’a pas Noël dans le cœur ne le trouvera jamais au pied d’un arbre.
Roy L. Smith


La beauté plaît aux yeux, la douceur charme l'âme.
Voltaire


Il faut rajouter de la vie aux années et non des années à la vie.
Proverbe chinois


Le bonheur le plus doux est celui qu'on partage.
Jacques Delille


Tes destins sont d’un homme, et tes vœux sont d’un Dieu.
Voltaire


La gaieté, la santé changent l'hiver en été.
Antoine Désaugier


On ne doit se résigner qu'au bonheur.
Alfred Capus


La violence est le dernier refuge de l'incompétence.
Isaac Asimov


N’oublions pas que les enfants suivent les exemples mieux qu’ils n’écoutent les conseils. Roy L. Smith



Plus les sentiments sont distants, plus les politesses sont nombreuses.
Proverbe chinois





Si perçante soit la vue, on ne se voit jamais de dos.
Proverbe chinois


Les choses les plus précieuses sont plus légères que l'air.
Paul Auster


Pourquoi faudrait-il aimer rarement pour aimer beaucoup ?
Albert Camus


Sous prétexte que la perfection n’est pas de ce monde, ne gardez pas soigneusement tous vos défauts.


Qui pardonne aisément invite à l'offenser.
Pierre Corneille


L'humour est le plus court chemin d'un homme à un autre.
Georges Wolinski


Le soleil ne se lève que pour celui qui va à sa rencontre.
Henri Le Saux


L’émeraude ne perd pas de sa valeur faute de louanges.
Marc Aurèle


Ne donnez pas votre confiance, prêtez-la.
François Proust


Une erreur ne devient une faute que lorsqu’on ne veut pas en démordre.
Ernst Jünger


Le monde aurait pu être simple comme le ciel et la mer.
André Malraux


Croire en quelque chose et ne pas le vivre, c’est malhonnête.
Gandhi


Il n’est guère de vent favorable pour celui qui ne sait où il va.
Sénèque

"Ceea ce cauti în altii sau în afara ta se afla, pe masura întelesului tau, în tine, ratacitorule.
Ceea ce exista deja în tine se afla pretutindeni, ceea ce nu exista în tine nu se afla nicaieri. Toate comorile Universului sunt înlauntrul tau. Cauta cu fervoare în tine însuti puterea sau raspunsul la care aspiri, pe care inima ta le doreste si, direct proportional cu credinta ta, vei primi ceea ce vrei.»


La faiblesse de la force est de ne croire qu’à la force.
Paul Valéry


Tout le monde savait que ce truc là était impossible à faire. Jusqu'au jour où est arrivé quelqu'un qui ne le savait pas, et qui l'a fait.
Churchill


Où finit la paresse, où commence la contemplation ?
Jean Dutourd


Vivre tous simplement pour que tous puissent simplement vivre.
Gandhi


Nul ne peut atteindre l'aube sans passer par le chemin de la nuit.
Khalil Gibran


Il n'y a pas d'homme cultivé ; il n'y a que des hommes qui se cultivent.
Ferdinand Foch


Excellence is an art won by training and habituation. We do not act rightly because we have virtue or excellence, but rather we have those because we have acted rightly. We are what we repeatedly do. Excellence, then, is not an act but a habit.
Aristotle


Man has been endowed with reason, with the power to create, so that he can add to what he's been given.
Anton Chekhov


C’est à ce signe qu’on distingue les vrais héros : ils ne se plaignent jamais de leur sort.
Yvan Audouard




N'essayez pas de devenir un homme qui a du succès. Essayez de devenir un homme qui a de la valeur.
Albert Einstein


Trials, temptations, disappointments -- all these are helps instead of hindrances, if one uses them rightly. They not only test the fibre of a character, but strengthen it. Every conquered temptation represents a new fund of moral energy. Every trial endured and weathered in the right spirit makes a soul nobler and stronger than it was before.
James Buckham


Les hommes déprécient ce qu’ils ne peuvent comprendre.
Goethe


De même que nous sommes déjà nus sous nos vêtements, l'amour est déjà notre réalité fondamentale voilée par les craintes et les espoirs de l'ego.
Arnaud Desjardins


Some day, in years to come, you will be wrestling with the great temptation, or trembling under the great sorrow of your life. But the real struggle is here, now, in these quiet weeks. Now it is being decided whether, in the day of your supreme sorrow or temptation, you shall miserably fail or gloriously conquer. Character cannot be made except by a steady, long continued process.
Phillips Brooks


Avoir de la considération pour soi vous attire quelquefois celle des autres.
Chamfort


‘Tis the business of little minds to shrink, but he whose heart is firm, and whose conscience approves his conduct, will pursue his principles unto death.
Thomas Paine


Great is the road I climb, but the garland offered by an easier effort is not worth the gathering.
Propertius


L'habituel défaut de l'homme est de ne pas prévoir l'orage par beau temps.
Nicholas Machiavel


Le pouvoir de l’homme s’est accru dans tous les domaines, excepté sur lui-même.
Winston Churchill

Nul homme n'est sans défauts : le meilleur est celui qui en a le moins.
Horace


Adversity is the trial of principle. Without it, a man hardly knows whether he is honest or not.
Henry Fielding


One man practicing sportsmanship is far better than 50 preaching it.
Knute Rockne


Il ne faut pas lier un navire à une seule ancre, ni une vie à un seul espoir.
Epictète


Soyez autodidactes, n'attendez pas que la vie vous donne des leçons.
Stanislaw Jerzy Lec


Quand on rêve seul, cela reste un rêve, mais lorsque l'on rêve ensemble, c'est le début de la réalité.
Dom Elder Camara


Tu me dis, j'oublie. Tu m'enseignes, je me souviens. Tu m'impliques, j'apprends.
Benjamin Franklin


Le rire, comme les essuie-glaces, permet d'avancer même s'il n'arrête pas la pluie.
Gérard Jugnot


Les grands bonheurs viennent du ciel, les petits bonheurs viennent de l’effort.
Proverbe chinois


Quand je cesserai de m’indigner, j’aurai commencé ma vieillesse.
André Gide


Un seul être vous manque, et tout est dépeuplé !
Lamartine


Les relations sont sûrement le miroir dans lequel on se découvre soi-même.
Krishnamurti


Où serait le mérite, si les héros n’avaient jamais peur ?
Alphonse Daudet


Les lois inutiles affaiblissent les lois nécessaires.
Montesquieu


Deux coqs vivaient en paix, une poule survint...
Jean de La Fontaine


On peut fuir les difficultés de la vie et vivre à contre-vie. Certes, on peut les fuir mais la terre est ronde.
Laurent Grenier

On s'était dit qu'on se quitterait bien. Mais il est infiniment rare qu'on se quitte bien, car, si on était bien, on ne se quitterait pas. Marcel Proust


Toutes les femmes deviennent comme leur mère. Tel est leur drame. Les hommes ne le deviennent jamais. Tel est le leur. Oscar Wilde

Il n'y a pas de sot métier, c'est entendu... Mais, il y a ceux qu'on laisse aux autres. Miguel Zamacoïs


Le pessimiste se plaint du vent, l'optimiste espère qu'il va changer, le réaliste ajuste ses voiles.
William Arthur Ward


L'optimiste pense qu'une nuit est entourée de deux jours, le pessimiste pense qu'un jour est entouré de deux nuits. Francis Picabia


Le bonheur n'est pas un gros diamant, c'est une mosaïque de petites pierres harmonieusement rangées. Alphonse Karr


Avoir de l'or faux est un malheur supportable et facile à découvrir; mais le faux ami, c'est ce qu'il y a de plus pénible à découvrir. Théognis


On ne peut pas dire toute la vérité à la télévision : il y a trop de monde qui regarde. Coluche


" S'il existait un arbre à sourires, j'irais en décrocher que je distribuerais aux passants de la nuit."
Paul Cosquer


Les bonnes intentions sont comme des chèques sans provision. Oscar Wilde


«Tant que demeurera l'espace, tant que demeurera la souffrance des êtres doués de sensations, je demeurerai afin d'aider, afin de servir» Dalaï-lama


Ne contraignez pas vos enfants à avoir le même comportement que vous, car vous avez été créés pour un temps qui n'est pas le leur, Le Calife Ali (500 - 661)


Chanter est le propre de celui qui aime Saint Augustin


Gémir sur un malheur passé, c’est le plus sûr moyen d’en attirer un autre.
William Shakespeare

Si vous pensez que l'éducation coûte trop cher, essayez donc l'ignorance ! A. Lincoln


Les hommes se distinguent par ce qu’ils montrent et se ressemblent par ce qu’ils cachent.
Paul Valéry


Un trésor de belles maximes est préférable à un amas de richesses.
Socrate


L'amour n'a pas d'âge, il est toujours naissant. Pascal


Quand le soleil ne brille que pour quelques-uns, c'est une dictature qui le cache aux autres.
André Rotella


Quand on me contrarie, on éveille mon attention, non pas ma colère.
Montaigne



If a man is called to be a street sweeper, he should sweep streets even as Michelangelo painted, or Beethoven composed music or Shakespeare wrote poetry. He should sweep streets so well that all the hosts of heaven and earth will pause to say, here lived a great street sweeper who did his job well.
Martin Luther King, Jr



Si assuré et ferme que tu sois, ne cause de peine à personne; que personne n'ait à subir le poids de ta colère. Si le désir est en toi la paix éternelle, souffre seul sans que l'on puisse, ô victime, te traiter de bourreau. Khayam

No man who has once heartily and wholly laughed can be altogether irreclaimably bad.
- Thomas Carlyle (1795-1881), Scottish historian and essayist


Nous cherchons plus à durer que nous n'essayons de vivre.
Andy Warhol

Il faut corriger les mauvaises actions (des autres ou les siennes) par les actes plus que par les paroles.



Hope sees the invisible, feels the intangible, and achieves the impossible.
Anonymous


You can stand tall without standing on someone. You can be a victor without having victims.
Harriet Woods


Les hommes sont prêts à tout pour faire l'amour, y compris aimer. Les femmes sont prêtes à tout pour être aimées, y compris faire l'amour


La plus grande vérité que l'on puisse découvrir un jour est qu'il suffit d'aimer et de l'être en retour.


Si ma chaussure est étroite, que m’importe que le monde soit vaste.
Proverbe turc


J’ai eu l’amour et je l’ai perdu. Mais ce n’est pas grave, car maintenant je sais qu’il existe.


When someone does something good, applaud! You will make two people happy.
Samuel Goldwyn


L'arbre devient solide sous le vent.
Sénèque


Pour triompher, le mal n’a besoin que de l’inaction des gens de bien.
Edmund Burke


Tout ce qui a son prix est de peu de valeur.
Friedrich Nietzsche


Il est bien plus difficile de se juger soi-même que de juger autrui.
Antoine de Saint-Exupéry


Faute de but, l’homme devient une cible.
Ylipe


Un bon maître a ce souci constant : enseigner à se passer de lui.
André Gide


Les querelles ne dureraient pas longtemps si le tort n’était que d’un côté.
La Rochefoucauld


A person is only as big as the dream they dare to live.
Unknown


The lover knows much more about absolute good and universal beauty than any logician or theologian, unless the latter, too, be lovers in disguise.
George Santayana, "The Life of Reason: Reason in Society", 1906


Les crocodiles vivent cent ans ; les roses trois jours. Et pourtant, on offre des roses.
Michel Chrestien

So great has been the endurance, so incredible the achievement, that, as long as the sun keeps a set course in heaven, it would be foolish to despair of the human race.
Ernest L. Woodward


If you wish to travel far and fast, travel light. Take off all your envies, jealousies, unforgiveness, selfishness, and fears.
Glenn Clark


Better keep yourself clean and bright; you are the window through which you must see the world.
George Bernard Shaw


Ce que les hommes veulent en fait, ce n’est pas la connaissance, c’est la certitude.
Bertrand Russell


Ce n'est plus souvent que la perte des choses qui en enseigne la valeur.
Arthur Schopenhauer

“Le plus fort n’est jamais assez fort pour être toujours le maître, s’il ne transforme sa force en droit et l’obéissance en devoir.” Rousseau

« Il n'y a aucun mérite à bien se conduire avec ses semblables. [...] On ne pourra jamais déterminer avec certitude dans qu'elle mesure nos relations avec autrui sont le résultat de nos sentiments, de notre bienveillance ou haine, et dans quelle mesure elles sont d'avance conditionnées par les rapports de force entre individus.
La vraie bonté de l'homme ne peut se manifester en toute pureté et en toute liberté qu'à l'égard de ceux qui ne représentent aucune force. Le véritable test moral de l'humanité (le plus radical, qui se situe à un niveau si profond qu'il échappe à notre regard), ce sont les relations avec ceux qui sont à sa merci : les animaux. Et c'est ici que s'est produite la faillite fondamentale de l'homme, si fondamentale que toutes les autres en découlent.»
Milan Kundera

«Le hasard ne favorise que les esprits préparés.» Louis Pasteur

"Si tu veux être heureux, sois heureux." Léon Tolstoï

La nature s'est imposée un cruel châtiment, l'homme.

Après tout, ils n'avaient qu'à naître du bon côté de la fourchette.
http://vegane.hautetfort.com/vegetalisme/ , n’en tirons pas les conclusions qui s’imposent

Vis comme si tu devais mourir demain.
Apprends comme si tu devais vivre toujours.
Gandhi

On ne fait jamais attention à ce qui a été fait ; on ne voit que ce qui reste à faire.
Marie Curie

Vous devez être le changement que vous voulez voir dans ce monde.
Gandhi

Nul ne peut atteindre l'aube sans passer par le chemin de la nuit.
Khalil Gibran

Le but n'est pas toujours placé pour être atteint, mais pour servir de point de mire.
Joseph Joubert (1754-1824)

Il n'y a qu'une chose qui puisse rendre un rêve impossible, c'est la peur d'échouer.
Paulo Cohelo

Le monde progresse grâce aux choses impossibles qui ont été réalisées.
André Maurois

La meilleure façon de ne pas avancer est de suivre une idée fixe.
Jacques Prévert

Je n’ai pas échoué, j’ai trouvé dix mille moyens
qui ne fonctionnent pas.
Albert Einstein

Ce n’est pas parce que les choses sont difficiles que nous n’osons pas, c’est parce que nous n’osons pas qu’elles sont difficiles.
Sénèque

Quelqu'un qui ne laisse pas la réalité déranger ses rêves est un sage.
Christiane Singer

Les sentiers battus n'offrent guère de richesse ; les autres en sont pleins.
Jean Giono

Si vous fermez la porte à toutes les erreurs, la vérité restera dehors.
Rabindranàth Tagore

Il vaut mieux suivre le bon chemin en boitant que le mauvais d'un pas ferme.
Saint Augustin

Si quelque chose s’achève, il nous faut penser que quelque chose commence.
Rudolf Steiner

Ce qui noie quelqu'un, ce n'est pas le plongeon, mais le fait de rester sous l'eau.
Paulo Coelho

Le seul homme à ne jamais faire d'erreurs est celui qui ne fait rien.
Theodore Roosevelt

Nous avons une raison de vivre : apprendre, découvrir, être libres !
Richard Bach

L'erreur n’annule pas la valeur de l'effort accompli.
Proverbe africain

Il n'y a pas de réussite facile ni d'échecs définitifs.
Marcel Proust

Ce qui embellit le désert c’est qu’il cache un puits quelque part ...
Antoine de Saint-Exupéry

Choisir le doute comme philosophie de vie c’est comme choisir l’immobilité comme mode de transport.
Yann Martel

Croire en quelque chose et ne pas le vivre, c’est malhonnête.
Gandhi

On peut toujours plus que ce que l'on croit pouvoir.
Joseph Kessel

Visez toujours la lune. Même si vous la manquez, vous atterrirez parmi les étoiles.
Les Brown

Il vaut mieux se faire aimer que se faire craindre.
Pythagore

La victoire sur soi est la plus grande des victoires.
Platon

Vieillir est ennuyeux, mais c'est le seul moyen que l'on ait trouvé de vivre longtemps.
Charles Augustin Sainte-Beuve, 1804-1869

Ce n'est pas la mort qui nous prend ceux que nous aimons ; elle nous les garde au contraire et les fixe dans leur jeunesse adorable …; c'est la vie qui dissout l'amour.
François Mauriac – Le désert de l'amour


« Le contentement apporte le bonheur, même dans la pauvreté. Le mécontentement apporte la pauvreté, même dans la richesse. »
Confucius

Le bonheur n’est pas au sommet de la montagne, mais dans la façon de la gravir.
Confucius

La preuve que le pape ne connaît rien à l'utilisation du préservatif, c'est qu'il l'a mis à l'index.
André Santini


La plus grande chute est celle qu'on fait du haut de l'innocence.
[ Heiner Müller ]

La valeur d'une personne se mesure toujours au bonheur qu'elle donne aux autres.

L'alcool est un ennemi, or celui qui recule devant l'ennemi est un lâche.
Francis blanche

Il faut vivre avec légèreté. Sans s'appesantir. Car la lourdeur tue la vie. Mais il faut aussi vivre avec gravité. Sans effleurer les choses. Car ne rien approfondir fait s'évaporer la vie. On peut être grave sans être lourd et léger sans être superficiel.
Bertrand Vergely

" Quelques fois, il y a des sympathies si réelles qu'en se rencontrant pour la première fois, on semble se retrouver. " Alfred de Musset.

"Dieu aima les oiseaux et inventa les arbres. L'homme aima les oiseaux et inventa les cages.»

C'est le fait d'un ignorant d'accuser les autres de ses propres échecs ; celui qui a commencé de s'instruire s'en accuse soi-même ; celui qui est instruit n'en accuse ni autrui ni soi-même. [Epictète]
Repost 0
Published by revolutie - dans Pensées éparses
commenter cet article
21 septembre 2009 1 21 /09 /septembre /2009 18:50


le mot "love" est référencé 1 420 000 000 de fois sur le moteur de recherche google.

certes, l'amour ne régit pas le monde mais apparemment il reste, et de loin, le centre d'intérêt des hommes...il ne reste donc qu'à appliquer cet amour ou cet espoir d'amour

mais, faisons attention, le mot "money" est à
  919 000 000 références...

pour l'instant, l'amour gagne. et il ne dépend que de nous qu'il se distancie encore plus de la banalité et de la bassesse

Repost 0
Published by revolutie - dans Pensées éparses
commenter cet article