Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 juillet 2011 2 12 /07 /juillet /2011 12:49

Le processus de la pensée vraie, de la vraie pensée ou de la pensée libre ne commence qu'au moment où on remet en cause ce processus même

 

  • on ne pense vraiment qu'après s'être demandé « pourquoi ? » ; et, plus amplement, quand on interroge le sens, l'origine ou la cause de notre pensée

  • je vois un Arabe casser une vitre de voiture et il est possible que la première pensée qui me vienne à l'esprit soit « forcément, encore un Arabe » ; cette pensée n'en est pas vraiment une : elle est une « impulsion » psychique, une réaction instinctive mais en aucun cas une « vraie » pensée. Cette suite de mots « forcément, encore un Arabe » n'est pas consciemment choisie parmi plusieurs suites possibles mais elle s'impose à nous. Elle vient d'on ne sait où (ces expressions et « pensées » sont véhiculées par la société, nous les avons entendues dans des circonstances semblables et sommes soumis à leur apparition) et ne nous laisse pas la possibilité de décider de sa venue. En ce sens, et quand nous nous arrêtons là, nous ne pensons pas mais sommes pensés ; nous sommes le simple véhicule d'expressions inventées et propagées par d'autres. A ce moment-là, notre liberté de pensée est inexistante. La vraie pensée ne commencera qu'au moment où nous interrogerons cette expression toute faite et lui donnerons et trouverons des explications élargies.

  • pour penser il faut chercher l'origine des expressions qui nous traversent l'esprit

Cristi Barbulescu

Partager cet article

Repost 0
Published by Cristi Barbulescu - dans Pensées éparses
commenter cet article

commentaires